Les jeunes conducteurs et l’alcool : risques et enjeux de la consommation au volant

Pour les jeunes permis une restriction supplémentaire est appliquée quant au taux d'alcool autorisé. Voyons ensemble en quoi consiste cette restriction et quels peuvent être les enjeux et risques?

La consommation d’alcool est extrêmement dangereuse et peut avoir de lourdes conséquences lorsqu’on est chauffeur au volant. En tant que jeune conducteur il est important de maintenir sa vigilance au maximum. Cela passe notamment par la restriction du taux d’alcool présent dans le sang mis en place dans le code de la route.

Alors quelle est cette restriction dont nous parlons, comment la mesurer et surtout quels en sont les risques ? 

I. Que dit la loi au regard du taux d'alcool pour les jeunes conducteurs ?

Un taux d’alcool dans le sang trop élevé met en danger direct le conducteur lui-même ainsi que les passagers à bord de son véhicule et les autres usagers de la route.

A. Quel est le taux d'alcool maximum pour un jeune conducteur ?

Au regard de la loi le taux d’alcool légale pour un jeune conducteur est de 0,2g/l de sang ce qui correspond à 0,02%, ceci équivaut à 0 verre. En effet pas besoin d’aller très loin, ce seuil peut être dépassé avec un seul verre d’alcool consommé.

Les conducteurs expérimentés ont en revanche une limite légale d’alcoolémie comprise entre 0,5 et 0,8 grammes d’alcool par litre de sang (g/L), ce qui correspond à environ 0,05 à 0,08% d’alcool dans le sang.

B. Quels sont les effets de l'alcool sur la conduite ?

Conduire sous l’influence d’alcool représente de sérieux risques que l’on soit jeune conducteur ou conducteur expérimenté. Ces risques induisent la diminution considérable de la vigilance du conducteur qui viennent se répercuter sur plusieurs aspect physique.

En outre l’alcool vient altérer les capacités cognitives et vient diminuer la perception du conducteur. Par conséquent un taux d’alcool trop élevé dans le sang vient altérer le jugement, la coordination, l’attention et le temps de réaction du conducteur, ce qui peut entraîner une incapacité à réagir correctement aux situations de conduite, telles que les virages, les arrêts ou les obstacles sur la route.

Il peut également affecter la perception visuelle et auditive du conducteur, rendant difficile la détection des dangers potentiels sur la route, tels que les autres véhicules, les piétons ou les panneaux de signalisation.

C. Quelles sanction encours un jeune conducteur au-delà du taux d'alcool autorisé ?

Il vaut mieux être très vigilant quand au taux d’alcoolémie lorsque l’on est jeune conducteur car le retrait de point est important tout comme le risque de se faire immobiliser son véhicule.

Le jeune conducteur peut être passible d’une amende pouvant aller de 135€ à 4500€.

Entre 0,2 et 0,5 gramme d’alcool par litre de sang c’est un retrait de 6 point, une amende de 135€, et l’immobilisation du véhicule qui s’appliquent. À ça peut même s’ajouter une suspension du permis de conduire pouvant aller à 3 ans lorsque le taux d’alcoolémie est supérieur à 0,5g/L de sang.

Dans des conditions plus grave la sanction devient également plus lourde. Ceci comprend un retrait du permis de conduire pouvant aller à 3 ans, une peine de deux ans de prison et une interdiction de conduire un véhicule non équipé du dispositif EAD (permet d’empêcher le démarrage du véhicule si le taux d’alcool dans le sang est supérieur au taux légal autorisé).

II. Taux d'alcoolémie supérieur au taux autorisé, que faire ?

A. Comment mesurer son taux d'alcoolémie ?

Un éthylotest, également appelé alcootest ou test d’alcoolémie, est un dispositif utilisé pour mesurer la concentration d’alcool dans l’air expiré par une personne. Le conducteur a juste à souffler dans le dispositif qui détecte la présence d’alcool dans l’air expiré.

Il existe deux types d’éthylotests à savoir les éthylotests chimiques jetables et les éthylotests électroniques. L’éthylomètre est un dispositif que la police et la gendarmerie utilisent lors de leurs contrôles.

Toute fois depuis le 22 mai 2020 il n’est plus obligatoire de disposer d’un éthylotest dans sa voiture mais il reste tout de même recommandé.

Jeune conducteur

B. Que faire si mon taux d'alcoolémie est supérieur au taux légale ?

Si votre taux d’alcoolémie est supérieur au taux légal autorisé il est recommandé de se tourner vers une alternative sécurisée.

Dans ce genre de situation vous pouvez demander à quelqu’un de se désigner comme conducteur, cette personne doit être sobre et avoir un taux d’alcoolémie de 0,02% pour un jeune conducteur.

Mais vous pouvez également envisager de vous rabattre sur les transports en commun tel que le bus, le train ou le tramway. Sans oublier l’usage du Taxi ou des systèmes de covoiturage tel que Uber pool ou encore Karos qui vous permet en plus de réduire l’impact écologique.

III. Les dangers de l'alcool

Outre le danger d’être surpris à dévoiler ses plus grands secret sous l’effet de l’alcool, des effets secondaires plus importants peuvent surgir. On parle alors de risque de maux de tête, déshydratation, vomissements, maux d’estomac, coma éthylique, dépendance, crise cardiaque et bien d’autres !

Il est donc essentiel de consommer de l’alcool de manière responsable et de ne jamais conduire sous son influence.

Conclusion

Il est important de respecter les limitation du taux d’alcoolémie, car les sanctions pour conduite en état d’ivresse peuvent être sévères, notamment des amendes importantes, la suspension du permis de conduire et même des peines de prison dans certains cas. De plus, conduire sous l’influence de l’alcool augmente considérablement le risque d’accidents graves, mettant en danger non seulement le conducteur, mais aussi les passagers et les autres usagers de la route.

Je m'assure sur n'importe quelle voiture à la journée avec Cartage

Cartage propose le premier produit d’assurance à la journée dédiée à l’autopartage.

Concrétement, vous pouvez emprunter / louer n’importe quelle voiture de manière sécurisée en vous assurant dessus et ceux pour seulement 5€ par jour.

En cas de sinistre, Cartage vient couvrir les frais financiers liés aux franchises, aux sur-franchises et même à l’impact bonus / malus.

Partager l'article :

Cela peut vous intéresser :

JEUNE CONDUCTEUR

23 Feb 2024

Où placer le A jeune conducteur et combien de temps ?

JEUNE CONDUCTEUR, LOCATION

20 Feb 2024

La location minibus 9 places : toutes les informations nécessaires