Assurer un jeune conducteur sur sa voiture – Ajout de nom à un contrat d’assurance : Guide Complet

Lorsque vient le moment d’assurer votre véhicule, de nombreuses questions se posent, notamment celles relatives à l’ajout d’un second conducteur. Votre enfant vient d’obtenir son permis de conduire et a besoin de votre voiture. Il a besoin de votre voiture pour diverses raisons : entretenir ses compétences de conduite, se rendre au travail, partir en vacances… Il est normal que vous n’y voyez pas clair sur les questions d’assurance, de « prêt de volant », de conducteur novice, … Vous avez sûrement entendu dire que les assurances jeune conducteur sont hors de prix.

Dans cet article, nous explorerons les enjeux liés à l’assurance d’un second conducteur novice et démêlerons les coûts associés.

Jeune conducteur - assurance jeune conducteur

Faut-il assurer une personne tierce qui conduit notre voiture ? Et pour un jeune permis ?

Le partage de voiture, c’est très simple. C’est le fait de prêter votre à un voisin, à vos petits-enfants, votre collègue de travail ou à n’importe qui ayant besoin d’une voiture. Vous-êtes vous déjà demandé si vous aviez besoin de déclarer ces occurrences à votre assurance ? Nous allons décortiquer ici les différents cas.

Conducteur régulier vs conducteur occasionnel

L’assurance d’un second conducteur s’avère essentielle dans les situations où plusieurs personnes utilisent régulièrement le même véhicule. Que ce soit au sein d’une famille, entre amis ou en entreprise, cela permet de partager les responsabilités et d’offrir une flexibilité accrue dans l’utilisation du véhicule.

 

On appelle second conducteur une personne qui est régulièrement au volant de votre voiture, mais moins souvent que vous. Il s’agit souvent d’un membre de votre famille ou d’un proche.

Au contraire, un conducteur occasionnel est une personne qui emprunte votre voiture de façon irrégulière et à titre exceptionnel, moins d’un mois par an. Il est important de bien comprendre ces subtilités pour choisir les options adéquates sur son contrat d’assurance.

💡 Le prêt du véhicule implique de prêter votre voiture de manière occasionnelle à un conducteur non spécifiquement désigné dans le contrat d’assurance auto.

Dans certains cas, cette notion peut être différente du prêt du volant. Parfois, le prêt de volant signifie qu’un conducteur habituel est présent à bord mais a délégué la conduite du véhicule à une tierce personne non mentionnée dans le contrat, par exemple, lors d’un trajet prolongé ou en cas de fatigue. 

Cartage permet de prêter son véhicule à n’importe qui de manière assurée. Souscription en 2 minutes, 5€ la journée.

Vous êtes intéressé ? Rejoignez le mouvement.

Quid du contrat d’assurance ? Comment éviter les problèmes en cas de sinistre ?

Heureusement, certaines entreprises ont commencé à s’attaquer à ces problématiques et proposent enfin des solutions. Cartage, par exemple, permet à chacun de s’assurer sur n’importe quelle voiture à la journée. Cela permet de rassurer tout le monde. Le propriétaire vous donnera accès à sa voiture beaucoup plus volontiers et, en tant qu’emprunteur, vous serez beaucoup moins gêné pour la lui demander. Et aucun de vous deux ne se retrouvera avec des milliers d’euros sur le dos en cas de pépins.

  • Les conducteurs principal et habituels doivent être déclarés dans le contrat d’assurance. Les conducteurs secondaires bénéficieront alors de la couverture stipulée dans le contrat, quelle que soit la fréquence d’usage. Notez que les conducteurs habituels ne doivent pas utiliser le véhicule plus que le conducteur principal.

  • Les clauses “Tout conducteur expérimenté” ou similaires permettent souvent d’encadrer le prêt de voiture. Un conducteur occasionnel expérimenté (plus de 3 ans d’ancienneté et pouvant justifier de 3 ans d’assurance consécutifs) peut donc conduire votre voiture sans être désigné au contrat d’assurance, si cela est fait à fréquence irrégulière et à titre exceptionnel : moins de 30 jours par an.

    En cas de sinistre avec un conducteur occasionnel, la responsabilité est transférée au détenteur du contrat d’assurance : c’est le bonus-malus de ce dernier qui est impacté. D’autres contributions peuvent être retenues en fonction des contrats.

Vérifiez toutefois que votre assureur n’inclut aucune clause d’exclusion de garantie en cas de prêt de votre véhicule. Si vous vous retrouvez dans un cas non-couvert par votre contrat d’assurance (jeune conducteur, clause de conduite exclusive…), les franchises, sur franchises, impacts sur le bonus-malus… seront plus importantes.

Contrairement à un conducteur habituel, il n’est donc pas nécessaire d’assurer un conducteur occasionnel. Cependant, vous vous exposez alors à des risques financiers importants.

De nouveaux formats d’assurance conçus pour l’autopartage voient le jour : Cartage permet par exemple de s’assurer à la journée sur n’importe quelle voiture. Cette assurance vient compléter le contrat d’assurance du propriétaire, le conducteur occasionnel n’a donc nul besoin d’être désigné au contrat d’assurance. L’assurance Cartage couvre notamment les franchises et compensations bonus-malus.

Le cas particulier des jeunes conducteurs

C’est un dicton bien connu dans le monde des assurances : plus on est jeune, plus on paye cher. Les jeunes permis en souffrent au moment de souscrire à une assurance jeune conducteur.

Il n’est pas rare que les clauses “Tout conducteur” qui encadrent le prêt de voiture soient réservées aux conducteurs expérimentés et excluent ainsi les jeunes conducteurs. Le prêt à des conducteurs novices vous expose donc à des pertes financières importantes. Aussi, l’ajout de conducteurs secondaires jeunes permis est a minima très cher, et peut même être impossible chez certains assureurs. Les assurances à courte durée comme Cartage sont alors intéressantes pour palier à ce problème.

Les coûts associés à l'assurance d'un second conducteur jeune permis

L'impact d'un conducteur secondaire sur la prime d’assurance

Ajouter un conducteur secondaire à votre contrat d’assurance automobile a un impact sur le coût global de la prime. Voici quelques éléments à considérer :

  • La plupart des compagnies d’assurance appliquent des tarifs spécifiques pour chaque conducteur additionnel. Ces tarifs dépendent de plusieurs facteurs tels que l’âge, l’expérience de conduite et le dossier de sinistres du conducteur secondaire.
  • Garantir un conducteur novice en tant que conducteur secondaire entraînera une surprime. En effet, les assureurs considèrent souvent les conducteurs débutants comme des profils à risques, entraînant des coûts supplémentaires. A même titre que les assurances jeune conducteur son à des tarifs élevés, ajouter un jeune conducteur au contrat est synonyme de surprime importante. Il peut également arriver que certaines compagnies d’assurance refusent de couvrir les titulaires d’un permis récent en tant que conducteurs secondaires. Si le conducteur secondaire est considéré comme « à risque » en raison de son historique de conduite, cela peut également entraîner une augmentation significative de la prime d’assurance.
  • Le type de couverture que vous choisissez pour le conducteur secondaire impactera également les coûts. Si vous optez pour une couverture étendue ou une assurance tous risques, la prime sera généralement plus élevée que pour une assurance au tiers.

S’assurer à la journée avec une assurance courte durée (Cartage)

La seconde possibilité est de souscrire à une assurance à la journée dès que quelqu’un emprunte votre voiture. Cartage propose par exemple une assurance à la journée pour seulement 5€.

Ce contrat d’assurance à durée limitée couvre les franchises, sur-franchises et retombées bonus-malus lorsqu’un conducteur occasionnel conduit votre voiture :

  • les franchises classiques (incendie, vol, dommage…)

Exemple : 943€ pour bris-de-glace et dommage carrosserie sur une Peugeot 3008

  • la sur-franchise “prêt de volant” ou “jeune conducteur”

Exemple : 1210€ pour avoir prêté une Citroën C3 à un jeune permis

  • le malus sur le prix futur de l’assurance du propriétaire

Exemple : 368€ en cumulé sur 3 ans pour une Renault Mégane

Chez Cartage pour 5€, ces désagréments sont couverts jusqu’à un montant total de 3000€, et dans la plupart des cas cela équivaut à la totalité des désagréments : en effet, en amont de cette couverture, le propriétaire est aussi remboursé par son assurance auto classique.

Simulation réelle

Il est crucial de faire des comparaisons entre différentes compagnies d’assurance pour obtenir les meilleures offres. Les tarifs pour l’assurance d’un second conducteur peuvent varier considérablement d’une compagnie à l’autre, et la recherche minutieuse peut vous faire économiser des sommes significatives. De plus, certaines assurances n’ont pas coutume d’assurer les conducteurs secondaires novices (Maaf n’assure pas les jeunes conducteurs).

 

Considérons un cas où l’ajout d’un jeune conducteur à votre contrat d’assurance revient à 50€ par mois, un cas à 30€ par mois. Et un cas où le conducteur novice souscrit à un jour d’assurance dès qu’il emprunte votre voiture (cette option ne prend pas en compte la potentielle dégressivité de la grille tarifaire ; par exemple 5€ pour 1 jour, 9€ pour 2 jours, … 100€ pour 30 jours).

Tableau récapitulatif : coût annuel de l’assurance

Cas d’usage
Jours d’emprunt / an
Option “Conducteur secondaire” 56€/mois Option “Conducteur secondaire” 30€/mois Option “Assurance à la journée Cartage” (sans grille dégressive)
1j/mois = 12 600€  360€ 60€
2j/mois = 24 600€  360€ 120€
1j/semaine = 52 600€  360€ 260€
2j/semaine = 104 600€  360€ 520€
3j/semaine = 156 600€  360€ 780€
Vacances scolaires (1 semaine par vacs, 2 semaines l’été) = 42 600€  360€ 210€

Conclusion

Assurer un second conducteur novice sur sa voiture est souvent nécessaire pour garantir une couverture adéquate et éviter des complications en cas de sinistre. Les coûts associés dépendent de plusieurs facteurs, et il est judicieux de prendre le temps de comparer les offres pour trouver la solution la plus avantageuse sur le plan financier. 

Une offre à la journée comme Cartage semble être plus adaptée si la voiture n’est pas empruntée plus de 70 jours par an environ (6 jours par mois).

Je m'assure sur n'importe quelle voiture à la journée avec Cartage

Cartage propose le premier produit d’assurance à la journée dédiée à l’autopartage.

Concrétement, vous pouvez emprunter / louer n’importe quelle voiture de manière sécurisée en vous assurant dessus et ceux pour seulement 5€ par jour.

En cas de sinistre, Cartage vient couvrir les frais financiers liés aux franchises, aux sur-franchises et même à l’impact bonus / malus.

Partager l'article :

Cela peut vous intéresser :

balcons-batiment-casa-batllo-house-of-bones-antoni-gaudi-roadtrip-espagne-barcelone-assurance-journée

Vacances

13 Avr 2024

Road trip Espagne en 1 semaine: guide ultime avec itinéraires et conseils pratiques

Jeune conducteur avec des clés de voiture près d'une voiture

Jeune conducteur

12 Avr 2024

Peut-on prêter sa voiture à un jeune conducteur ?