Vitre cassée est-ce que c’est pris en charge par l’assurance ?

Découvrir une vitre cassée sur sa voiture est une situation frustrante et potentiellement coûteuse. Qu’il s’agisse d’un acte de vandalisme, d’un accident ou d’une catastrophe naturelle, savoir si votre assurance prend en charge les réparations est essentiel.

Cet article vous guide à travers les différentes garanties d’assurance, les démarches à suivre pour déclarer un sinistre et les situations où vous pourriez être responsable des coûts. En comprenant ces aspects, vous pouvez vous assurer que vous êtes bien couvert et éviter des dépenses imprévues.

vitre-de-voiture-cassee-prise-en-charge-assurance-assurance-voiture-1-jour-assurance-voiture-une-journee-cartage

Comment se faire rembourser une vitre cassée ?

Les garanties d'assurance couvrant les vitres cassées

Pour être remboursé des réparations d’une vitre cassée, plusieurs garanties peuvent entrer en jeu selon la nature du sinistre :

  • Garantie bris de glace : Cette garantie couvre spécifiquement les dommages aux parties vitrées du véhicule, y compris le pare-brise, les glaces latérales et la lunette arrière. Elle peut également inclure le toit ouvrant et les phares avant, selon les termes du contrat. Cette garantie est généralement optionnelle et doit être ajoutée à une assurance au tiers ou incluse dans une assurance tous risques.
 
  • Garantie vandalisme : Si la vitre cassée résulte d’un acte malveillant, c’est la garantie vandalisme qui s’applique. Cette garantie est souvent incluse dans les contrats tous risques et optionnelle dans les contrats au tiers. Elle couvre les frais de réparation des dégâts causés par des actes de vandalisme, tels que des vitres cassées, des rayures ou des tags.
 
  • Garantie catastrophe naturelle : En cas de dommages causés par des événements climatiques sévères, tels qu’une tempête ou de la grêle, la garantie catastrophe naturelle peut couvrir les réparations. Pour que cette garantie soit activée, l’événement doit être reconnu par un arrêté ministériel publié au Journal Officiel.

Démarches pour déclarer un sinistre

Pour être indemnisé après un sinistre, il est crucial de suivre les bonnes démarches en respectant les délais impartis.

  • Bris de glace :
    • Prendre des photos de la vitre cassée sous plusieurs angles pour avoir des preuves visuelles.
    • Déclarer le sinistre dans les 5 jours ouvrés suivant la découverte de la vitre cassée.
    • Obtenir l’accord de l’assureur avant de faire réparer la vitre. Après réparation, envoyez la facture à l’assurance pour être remboursé.
 
  • Vandalisme :
    • Porter plainte au commissariat dans les 48 heures suivant la découverte des dégâts et obtenir un récépissé de plainte.
    • Prendre des photos des dommages et rassembler des témoignages si possible.
    • Déclarer le sinistre à l’assurance en fournissant le récépissé de plainte et les preuves photographiques.
 
  • Catastrophe naturelle :
    • Attendre l’arrêté ministériel confirmant l’état de catastrophe naturelle.
    • Déclarer le sinistre dans les 10 jours suivant la publication de l’arrêté.
    • Fournir des photos des dommages avec la déclaration à l’assurance.

Exemple concret de prise en charge

Prenons un exemple concret : vous découvrez un matin que le pare-brise de votre voiture est fissuré. Voici comment la prise en charge se déroule :

  1. Vous prenez des photos de la fissure.
  2. Vous contactez votre assureur pour déclarer le sinistre dans les 5 jours.
  3. Votre assureur vous donne le feu vert pour faire réparer le pare-brise.
  4. Vous vous rendez dans un garage agréé ou de votre choix et faites réparer la vitre.
  5. Vous envoyez la facture de réparation à votre assureur pour être remboursé.

Cartage, par exemple, propose des solutions d’assurance flexibles qui peuvent s’adapter à vos besoins spécifiques, notamment pour les conducteurs occasionnels ou ceux ayant des besoins temporaires.

Comment savoir si l'assurance prend en charge la réparation du pare-brise ?

Vérification de son contrat d'assurance

Pour déterminer si votre assurance couvre la réparation du pare-brise, la première étape consiste à examiner attentivement votre contrat d’assurance. Voici les éléments clés à vérifier :

  1. Conditions générales du contrat : Lisez les clauses relatives aux garanties et exclusions. Recherchez des termes comme « bris de glace », « vandalisme » et « catastrophe naturelle ».
  2. Exclusions de garantie : Certains contrats peuvent exclure des parties spécifiques du véhicule, comme les phares avant ou le toit ouvrant. Vérifiez les éléments explicitement exclus pour éviter les mauvaises surprises.
  3. Plafonds de remboursement : Certaines polices d’assurance peuvent imposer des limites sur les montants remboursés pour la réparation des vitres. Assurez-vous de connaître ces plafonds pour évaluer si votre couverture est suffisante.

Questions à poser à son assureur

Si vous avez des doutes après avoir examiné votre contrat, n’hésitez pas à contacter directement votre assureur pour obtenir des clarifications. Voici quelques questions essentielles à poser :

  • La garantie bris de glace est-elle incluse ? : Vérifiez si cette garantie fait partie de votre contrat et quels éléments spécifiques elle couvre (pare-brise, vitres latérales, lunette arrière, etc.).
 
  • Quelle est la franchise applicable ? : Demandez quel montant restera à votre charge en cas de sinistre. Les franchises peuvent varier, par exemple :
    • Bris de glace : Une franchise typique peut aller de 50 € à 150 €.
    • Vandalisme : En cas de tiers non identifié, une franchise peut être appliquée.
    • Catastrophe naturelle : La franchise est généralement fixée à 380 €.
 
  • Quelles sont les parties vitrées couvertes ? : Assurez-vous de savoir exactement quelles parties de votre voiture sont couvertes. Certaines assurances peuvent inclure des éléments comme le toit ouvrant ou les phares avant, tandis que d’autres ne le font pas.
question-point-dinterrogation-vitre-cassee-prise-en-charge-assurance-1-jour

Utilisation des comparateurs d'assurance

Pour obtenir la meilleure couverture possible et optimiser les coûts, l’utilisation de comparateurs d’assurance en ligne est une stratégie efficace. Voici comment procéder :

  • Comparer plusieurs offres : Des sites comme LesFurets et LeLynx permettent de comparer rapidement les différentes offres disponibles sur le marché. Vous pouvez filtrer les résultats en fonction des garanties souhaitées et des franchises applicables.
 
  • Évaluer les tarifs et les garanties : En quelques clics, vous pouvez obtenir une vue d’ensemble des prix et des garanties offertes par différents assureurs. Cela vous aide à choisir la couverture la plus adaptée à vos besoins spécifiques.
 
  • Considérer les solutions flexibles : Mentionnons Cartage qui offre des solutions d’assurance temporaires et personnalisées, idéales pour ceux qui ont des besoins spécifiques ou utilisent leur véhicule de manière occasionnelle. Les options flexibles peuvent parfois offrir une meilleure couverture à un coût réduit.

Astuce pratique : Utilisez les comparateurs pour vérifier si votre contrat actuel est compétitif par rapport aux offres du marché. Si vous trouvez une meilleure offre, envisagez de changer d’assureur pour bénéficier de meilleures conditions et économiser sur vos primes.

Envie de prêter votre voiture ou d'emprunter celles de votre entourage ?

Faites-le sans vous inquiéter des assurances grâce à Cartage.

👉 Souscription en 2 minutes
👉 Seulement 5 euros la journée
Assurance Voiture cartage

Qui doit payer une vitre cassée ?

Rôle de la franchise dans la prise en charge

La franchise est le montant qui reste à la charge de l’assuré après que l’assurance a indemnisé un sinistre. Voici comment elle fonctionne pour différents types de garanties :

  • Bris de glace : La franchise pour un bris de glace varie généralement entre 50 € et 150 €, selon le contrat d’assurance. Ce montant est à payer par l’assuré après la réparation de la vitre cassée.

  • Vandalisme : Si l’auteur du vandalisme est identifié, vous n’aurez pas de franchise à payer. En revanche, si le tiers n’est pas identifié, une franchise, souvent similaire à celle du bris de glace, peut être appliquée.

  • Catastrophe naturelle : La franchise est fixée par la loi à 380 € pour tous les contrats d’assurance en France. Ce montant est invariable et doit être payé par l’assuré après indemnisation par l’assurance.

Cas où l'assuré doit payer

Il y a des situations où l’assuré doit payer de sa poche pour les réparations des vitres cassées :

  • Sinistres non couverts par l’assurance : Si vous n’avez pas souscrit la garantie adéquate, comme le bris de glace, vous devrez supporter l’intégralité des frais de réparation.

  • Exclusions spécifiques du contrat : Certains contrats excluent des parties spécifiques du véhicule. Par exemple, si votre assurance ne couvre pas les phares avant ou le toit ouvrant, vous devrez payer les réparations correspondantes.

  • Dommages causés intentionnellement par l’assuré : Si l’assurance prouve que les dommages ont été causés intentionnellement, elle refusera de prendre en charge les réparations, et vous serez responsable des coûts.

Résumé

Pour éviter des dépenses élevées en cas de vitre cassée, il est possible de prendre certaines mesures :

  • Choisir une assurance sans franchise : Bien que plus chère, une assurance sans franchise évite à l’assuré de payer de sa poche en cas de sinistre. C’est une option à considérer si vous voulez éviter toute dépense imprévue.

  • Adapter son contrat pour inclure les garanties nécessaires : Assurez-vous que votre contrat d’assurance couvre bien tous les éléments vitrés de votre véhicule et inclut des garanties comme le vandalisme et les catastrophes naturelles.

  • Opter pour des solutions flexibles et économiques : Cartage, par exemple, propose des options d’assurance temporaires et personnalisées qui peuvent être plus économiques et adaptées à vos besoins spécifiques. Cette flexibilité peut vous permettre d’ajuster votre couverture en fonction de l’utilisation réelle de votre véhicule.

Conclusion

La prise en charge d’une vitre cassée par l’assurance dépend de plusieurs facteurs, dont les garanties souscrites, la nature du sinistre et les termes de votre contrat. Pour être bien couvert, il est essentiel de vérifier régulièrement votre contrat d’assurance, de poser des questions à votre assureur et d’utiliser des comparateurs en ligne pour trouver les meilleures offres. En moyenne, une franchise pour un bris de glace varie entre 50 € et 150 €, tandis que la franchise pour une catastrophe naturelle est fixée à 380 €. Des solutions comme Cartage offrent des options flexibles et économiques, idéales pour les conducteurs occasionnels.

Prendre le temps de comprendre votre contrat d’assurance et d’adapter votre couverture à vos besoins spécifiques peut vous éviter des mauvaises surprises et des dépenses imprévues. Utilisez les outils disponibles pour comparer les offres et assurez-vous de bénéficier de la meilleure couverture possible pour protéger votre véhicule et votre portefeuille.

Partager l'article :

Cela peut vous intéresser :

femme qui respire la qualité de l'air dans une ville en zfe

Écologie

12 Juil 2024

Que faire pour mieux respirer en ville ?

Assurance

11 Juil 2024

Peut on louer une voiture avec un permis probatoire ?

Envie de prêter votre voiture ou d'emprunter celles de votre entourage ?

Faites-le sans vous inquiéter des assurances grâce à Cartage.